11/11/2013

Plus nul que nul : le Community Manager d’Asus persiste !

Ordinateur casse.jpg

Peut-être avez-vous lu les déboires de mon copain Alain avec Asus dans ce post : Plus nul que nul, est-ce possible ?

Un brin provocateur, Alain a recopié le papier sur la page Facebook de la marque : peut-être espérait-il un message privé l’invitant à contacter le Community Manager … et d’éventuelles excuses pour un SAV un peu foireux !

Ce qui est surtout foireux, c’est la façon de procéder de la marque sur les médias sociaux puisque vendredi Alain commentait son papier de ce dernier témoignage : « Ce texte relativement modéré, publié sur la page Facebook France d'Asus, pour voir … à été censuré dans les 2 heures ».

Encore un Community Manager plus rapide à manier la serpillière qu’à entamer des discussions : que risque-t-il en agissant ainsi ?

Juste qu’un blogueur un peu moqueur (moi) sorte ce (non)événement des commentaires que personne ne lit pour lui donner sa juste place au sein d’un vrai post, avec quelques bons tweets pour faire bonne mesure.

Je reviens d’Abu Dhabi où j’expliquais hier même à mes étudiants en marketing (à la Sorbonne : très bon niveau, des professionnels en formation continue très attentifs) que de tels comportements sur les médias sociaux sont suicidaires – et de leur rappeler la fameuse affaire Kit Kat.

Désormais, je pourrai aussi parler du Community Manager d’Asus : non pas que ses erreurs pèsent autant que celles de son collègue de Nestlé … mais on pouvait espérer qu’après toutes ces dysfonctionnements, les erreurs de jeunesse, ce serait fini !

Eh bien non : les mauvais resteront toujours des mauvais, et c’est bien dommage, parce qu’ils donnent une bien triste image de leur profession.

Et le malheureux va découvrir qu’il est plus difficile de supprimer un post sur un blog que sur sa page Facebook : tant pis pour lui, on apprend aussi sur le tas !

Commentaires

je ne m'y connais peut-être pas en community management mais je sais que sur les réseaux sociaux, il faut assumer ce que l'on fait ou dit, le réflexe de la censure est très mal vu

Écrit par : Call center Madagascar | 12/11/2013

Les commentaires sont fermés.